Articles tagués "Anthropologie"

Lettre de mars du 3ème congrès de l’Aifris à Genève

Envoyé le 26 mars 2011 dans AIFRIS, Articles

Lettre de mars du 3ème congrès de l’Aifris à Genève

Edito La préparation du 4ème congrès de l’AIFRIS est en pleine effervescence. Nous avons reçu à ce jour plus de 260 communications, ce qui démontre que la thématique proposée par le congrès est à l’interface de ce qui se vit sur les terrains. L’espace de réflexion et de rencontre sera fructueux et dynamique. Le programme du congrès, articulé autour de conférences, d’ateliers, de forums, de visites et d’une soirée conviviale, rendra, nous l’espérons, votre séjour enrichissant et agréable.   Les conférenciers invités : Catherine Larrère, philosophe et professeure à l’Université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne – France. Elle est spécialiste de philosophie morale et politique liée à la crise environnementale Laura Centemeri, sociologue chercheuse au Centre « for social studies of the University of Coimbra » – Portugal. Jean-Louis Genard, directeur du Groupe de Recherche sur l’Action Publique de l’Université Libre Bruxelles – Belgique. Il est l’auteur d’un ensemble d’ouvrages importants sur l’expertise de l’action publique, du travail en réseau ou des objectifs de motivation et de responsabilisation des bénéficiaires Philippe Mathieu, coordinateur de projets de développement humanitaire et d’études de risques de la vulnérabilité et des capacités de réponse en Haïti environnement ; représentant de Oxfam-Québec – Haïti. Stéphane Rossini, docteur en Sciences sociales, professeur à la Haute école de travail social de Lausanne, au Master en Action et politiques sociales de la HES-SO et Maîtrise en administration publique de l’Université de Genève – Suisse. Ousmane Sow Huchard, docteur. en anthropologie sociale et culturelle Secrétaire National en charge de l’administration et de la citoyenneté active Sénégal Charles Beer Conseiller d’Etat en charge du Département de l’instruction publique, de la culture et du sport de la République et Canton de Genève – Suisse.   Synthèse : Marc Breviglieri, sociologue, professeur à la HES SO Genève, Haute Ecole de Travail Social, membre du du G S P M (E H E S S ). Nous aurons le plaisir de vous faire découvrir par petits groupes différents aspects et images de Genève et d’aller à la rencontre de pratiques innovantes. Les thèmes des forums seront proposés dans les pré-actes. Les modalités de paiement sont indiquées directement dans le mode d’emploi en p.8. Vous pourrez y accéder rapidement eu utilisant le lien suivant : http://aifris.eu/09commun/telechargement/MIEL_SUI.pdf   PROGRAMME ACCUEIL Accueil possible déjà le 4 juillet dès 18h00 à la HETS (rue Pré-Jérôme 16) et Bd du Pont-d’Arve 40 – 1205 Genève. Le congrès commencera le mardi 5 juillet 2011 à 09h00 et se terminera le vendredi 08 juillet 2011 à 12h00.   LIEUX DU CONGRES Le congrès aura lieu au centre-ville de Genève, principalement à la Haute école de travail social de Genève (HETS) rue Pré-Jérôme 16, dans le quartier de Plainpalais. Toutes les séances plénières, ainsi que les repas de midi, se dérouleront à l’Université du Mail (5 minutes à pied de la HETS). Ces sites sont très bien desservis par les transports publics de Genève. Vous trouverez sur notre site internet un plan d’accès aux différents lieux du congrès : http://aifris.eu/01contributions/05_organisation_congres.php   INFORMATIONS...

Lire plus

Sortie de l’ouvrage « Les jeunes et la discothèque. Entre fêtes urbaines et violences urbanisées »

Envoyé le 21 mars 2011 dans Articles, Publications

Ouvrage de Eric MARLIERE – Postface de Philippe ROBERT La violence fait partie intégrante de la dimension festive dans l’histoire de nos sociétés. Pourtant, depuis une vingtaine d’années avec le développement en masse des établissements festifs dans les villes européennes (discothèques, pubs, bars branchés, etc.), les fêtes urbaines adoptent une configuration nouvelle dans l’exacerbation de la consommation et la compétition des ego suscitant du coup des tensions réelles. Les nouveaux espaces festifs entérinent les rapports sociaux en vigueur dans notre société autour de la compétition, de l’individualisme et de la consommation à outrance. Les fêtes aujourd’hui ne constituent plus une inversion des codes culturels et sociaux dominants à la différence de celles des sociétés passées. Bien au contraire, les conflits observés dans les fêtes urbaines sont davantage centrés sur des rapports de force individuels et grégaires dans un souci d’affirmation de soi à l’opposé des siècles précédents où l’usage de la violence manifestait principalement une sorte de communion populaire contre un ordre social et politique établi. Le conseil de l’Europe soucieux d’appréhender les désordres juvéniles causés par ces nouveaux espaces festifs dans les grandes villes européennes a commandé une recherche de terrain réalisée par des chercheurs venus de plusieurs pays du continent. Ce livre a pour objectif de restituer un travail ethnographique effectué dans deux espaces festifs de la région parisienne : le quartier Bastille et l’aire périurbaine de Cergy-Pontoise.   Éric Marlière est sociologue, maître de conférences à l’université de Lille III et chercheur au CeRIES – Centre de Recherche « Individus, Épreuves, Sociétés ». Il a notamment publié Jeunes en cité. Diversité des trajectoires ou destin commun ? (L’Harmattan, 2005), La France nous a lâchés ! Le sentiment d’injustice chez les jeunes de cité (Fayard, 2008) et a participé à l’ouvrage collectif dirigé par Laurent Mucchielli Quand les banlieues brûlent… Retour sur les émeutes de novembre 2005 (La Découverte, 2007, 2e édition)....

Lire plus