« Sociologie de l’expertise de l’intervention sociale. Modèles et éthiques de l’ingénierie dans le champ social » de JC BARBANT

Envoyé le 21 mars 2011

Préface : Marcel Jæger

Dans un contexte de complexification des dispositifs de l’action sociale et éducative au sein desquels agit une pluralité d’« experts » (chefs de projet, chargés de mission, ingénieurs sociaux…), cet ouvrage interroge les modèles d’analyse et d’intervention mobilisés par ces acteurs sociaux. Jean-Christophe Barbant développe une analyse originale des imaginaires, des postures et des ethos professionnels de ces « nouveaux » experts sociaux.Il élabore une « sociologie de l’expertise de l’intervention sociale » dans le champ de la formation au sein duquel sont décrits quatre modèles dominants. Le premier modèle des expertises du développement social est associé à l’imaginaire de la performance et d’une éthique de la conviction. Le second modèle de l’ingénierie et de la gestion du social est lié à l’imaginaire de la maîtrise et d’une éthique de la responsabilité. Le troisième modèle de la production du social est construit à partir de l’imaginaire de la connaissance et d’une éthique de la sagesse. Enfin, le quatrième modèle de la transformation sociale développe un imaginaire de la prospective et une éthique de la réflexivité. Cet ouvrage présente donc l’intérêt de proposer une modélisation éclairante des différentes approches de l’expertise dans l’intervention et l’ingénierie sociales. Il souligne également les atouts et les limites de l’appareil de formation et la nécessité de concevoir des agencements d’expertises complexes associés à de fortes références éthiques et déontologiques. Jean-Christophe Barbant est docteur en sociologie, chercheur associé au GEPECS (groupe d’étude pour l’Europe des cultures et des solidarités) de l’université Paris Descartes. En tant que directeur adjoint de l’IRTS Languedoc-Roussillon, chargé des études et recherches, il est responsable du module « Méthodologies et postures de l’intervention sociale » du master II professionnel « pratiques de l’intervention sociale » et de l’observatoire de l’éthique de l’intervention sanitaire et sociale du LRI3S (Laboratoire de recherche sur l’intervention sport-santé-social) de l’université de Perpignan. Il est également membre de l’ACOFIS (association des chercheurs des organismes de formation de l’intervention sociale).

Laissez un commentaire