Publications

« Guide de bonnes pratiques: Les droits humains au coeur de la cité » publié par Amnesty International

Envoyé le 27 mars 2011 dans Articles, Publications

« Guide de bonnes pratiques: Les droits humains au coeur de la cité » publié par Amnesty International

« Chercher, partout dans le monde, des exemples de bonnes pratiques en matière d’application des droits de l’Homme dans les communes » Amnesty International (http://www.amnesty.be) publie un Guide de bonnes pratiques présentant des expériences menées dans différents pays et visant toutes le développement du respect des droits humains dans les cités. Cet ouvrage, réalisé par Anne-Marie Impe et Jean-Pol Marthoz, est structuré autour de articles de la « Charte Agenda mondiale des droits de l’homme dans la Cité » qui devrait être adopté prochainement par le Congrès Mondial du CGLU (Cités et gouvernements locaux unis). Il s’agit d’un outil pédagogique exceptionnel pour sensibiliser des étudiants en travail social ou simplement des citoyens à la réalisation d’actions collectives. Toutes les informations concernant cette publication et l’ouvrage en format pdf sont disponibles sur le site...

Lire plus

Vincent de Gaulejac « Les sources de la honte »

Envoyé le 26 mars 2011 dans Articles, Publications

Vincent de Gaulejac « Les sources de la honte »

La honte est une souffrance d’autant plus forte que par nature on en parle peu. Il y a l’humiliation qui amène à taire les violences subies, à se replier sur soi-même, à cultiver un sentiment d’illégitimité, à se vivre comme un «moins que rien ». Il y a la gêne éprouvée face à la honte d’autrui, qui conduit, le plus souvent, à une mise à distance, à un refus d’entendre ce qui dérange. L’écoute de celui ou celle qui a honte est difficile. Ces deux attitudes se complètent et se renforcent. La gêne des uns contribue au rejet des autres et au silence de tous. Cet ouvrage brise ce cercle du silence en favorisant une meilleure compréhension, une meilleure écoute des multiples facettes de la honte. Derrière celle-ci se cachent des trésors d’amour, de sensibilité et d’humanité, qui n’arrivent pas à s’exprimer. Comprendre, écouter, dire la honte, c’est s’affranchir d’une partie de la souffrance qu’elle provoque.   Parution aux Editions du Seuil en mars...

Lire plus

« Sociologie de l’expertise de l’intervention sociale. Modèles et éthiques de l’ingénierie dans le champ social » de JC BARBANT

Envoyé le 21 mars 2011 dans Articles, Publications

« Sociologie de l’expertise de l’intervention sociale. Modèles et éthiques de l’ingénierie dans le champ social » de JC BARBANT

Préface : Marcel Jæger Dans un contexte de complexification des dispositifs de l’action sociale et éducative au sein desquels agit une pluralité d’« experts » (chefs de projet, chargés de mission, ingénieurs sociaux…), cet ouvrage interroge les modèles d’analyse et d’intervention mobilisés par ces acteurs sociaux. Jean-Christophe Barbant développe une analyse originale des imaginaires, des postures et des ethos professionnels de ces « nouveaux » experts sociaux.Il élabore une « sociologie de l’expertise de l’intervention sociale » dans le champ de la formation au sein duquel sont décrits quatre modèles dominants. Le premier modèle des expertises du développement social est associé à l’imaginaire de la performance et d’une éthique de la conviction. Le second modèle de l’ingénierie et de la gestion du social est lié à l’imaginaire de la maîtrise et d’une éthique de la responsabilité. Le troisième modèle de la production du social est construit à partir de l’imaginaire de la connaissance et d’une éthique de la sagesse. Enfin, le quatrième modèle de la transformation sociale développe un imaginaire de la prospective et une éthique de la réflexivité. Cet ouvrage présente donc l’intérêt de proposer une modélisation éclairante des différentes approches de l’expertise dans l’intervention et l’ingénierie sociales. Il souligne également les atouts et les limites de l’appareil de formation et la nécessité de concevoir des agencements d’expertises complexes associés à de fortes références éthiques et déontologiques. Jean-Christophe Barbant est docteur en sociologie, chercheur associé au GEPECS (groupe d’étude pour l’Europe des cultures et des solidarités) de l’université Paris Descartes. En tant que directeur adjoint de l’IRTS Languedoc-Roussillon, chargé des études et recherches, il est responsable du module « Méthodologies et postures de l’intervention sociale » du master II professionnel « pratiques de l’intervention sociale » et de l’observatoire de l’éthique de l’intervention sanitaire et sociale du LRI3S (Laboratoire de recherche sur l’intervention sport-santé-social) de l’université de Perpignan. Il est également membre de l’ACOFIS (association des chercheurs des organismes de formation de l’intervention...

Lire plus

Sortie de l’ouvrage « Les jeunes et la discothèque. Entre fêtes urbaines et violences urbanisées »

Envoyé le 21 mars 2011 dans Articles, Publications

Ouvrage de Eric MARLIERE – Postface de Philippe ROBERT La violence fait partie intégrante de la dimension festive dans l’histoire de nos sociétés. Pourtant, depuis une vingtaine d’années avec le développement en masse des établissements festifs dans les villes européennes (discothèques, pubs, bars branchés, etc.), les fêtes urbaines adoptent une configuration nouvelle dans l’exacerbation de la consommation et la compétition des ego suscitant du coup des tensions réelles. Les nouveaux espaces festifs entérinent les rapports sociaux en vigueur dans notre société autour de la compétition, de l’individualisme et de la consommation à outrance. Les fêtes aujourd’hui ne constituent plus une inversion des codes culturels et sociaux dominants à la différence de celles des sociétés passées. Bien au contraire, les conflits observés dans les fêtes urbaines sont davantage centrés sur des rapports de force individuels et grégaires dans un souci d’affirmation de soi à l’opposé des siècles précédents où l’usage de la violence manifestait principalement une sorte de communion populaire contre un ordre social et politique établi. Le conseil de l’Europe soucieux d’appréhender les désordres juvéniles causés par ces nouveaux espaces festifs dans les grandes villes européennes a commandé une recherche de terrain réalisée par des chercheurs venus de plusieurs pays du continent. Ce livre a pour objectif de restituer un travail ethnographique effectué dans deux espaces festifs de la région parisienne : le quartier Bastille et l’aire périurbaine de Cergy-Pontoise.   Éric Marlière est sociologue, maître de conférences à l’université de Lille III et chercheur au CeRIES – Centre de Recherche « Individus, Épreuves, Sociétés ». Il a notamment publié Jeunes en cité. Diversité des trajectoires ou destin commun ? (L’Harmattan, 2005), La France nous a lâchés ! Le sentiment d’injustice chez les jeunes de cité (Fayard, 2008) et a participé à l’ouvrage collectif dirigé par Laurent Mucchielli Quand les banlieues brûlent… Retour sur les émeutes de novembre 2005 (La Découverte, 2007, 2e édition)....

Lire plus